Articles les plus consultés

lundi 8 septembre 2014

Egypte : Deir el Medineh la vallée des artisans




Deir el médina ou la vallée des artisans

Bonjour,

Un peu d'histoire pour changer et pour vous emmener
dans la vallée des artisans,
ouvriers de la nécropole thébaine ou deir el médina.



Cette nécropole fut découverte par une mission française.

Deir el-Médineh est le nom arabe d'un village de l'Égypte antique
où résidait la confrérie des artisans
chargés de construire les tombeaux
et les temples funéraires des pharaons
et de leurs proches durant le Nouvel Empire
(de la XVIIIe à la XXe dynastie).

Le site se situe sur le chemin
qui mène du Ramesséum à la vallée des Reines.
Pour s'y rendre, il nous faut passer par le village de Gourna.

Cette nécropole fut découverte par une mission française.
Deir el-Médineh est le nom arabe
d'un village de l'Égypte antique
où résidait la confrérie des artisans
chargés de construire les tombeaux
et les temples funéraires des pharaons
et de leurs proches durant le Nouvel Empire
(de la XVIIIe à la XXe dynastie).




Son nom antique, Set Maât her imenty Ouaset,
signifie « La place de Maât (ou Place de vérité)
à l'occident de Thèbes ».

En effet, le village se trouve à l'ouest de Thèbes,
sur la rive opposée du Nil.

Le nom arabe de Deir el-Médineh signifie « le couvent de la ville »
car, à l'époque de la conquête de l'Égypte par les arabes,
le temple du village avait été converti en église chrétienne.
Peut-être n'est-ce qu'une légende,
mais les artisans vénéraient Amenhotep Ier (-XVIe siècle)
comme fondateur et protecteur de la confrérie.

Sur le flanc de la colline bordant le village,
les tombes des ouvriers ont été construites
et décorées par les ouvriers de la nécropole eux-mêmes.

On trouve entre autres les tombes d'Ipy,
de Pached, et de Senedjem.




Les fouilles ont permis de retrouver un grand nombre d'ostraca
(débris de matériaux sur lesquels on a écrit ou dessiné)
et de papyrus,qui renseignent d'une façon détaillée
sur la vie quotidienne des ouvriers.

Ceux-ci apparaissent comme un personnel très qualifié
de petits fonctionnaires, bien logés,
nourris, soignés, bénéficiant d'un statut enviable.


 Le village fut abandonné, puis pillé,
durant la Troisième période intermédiaire
qui débuta à la fin du règne de Ramsès XI.



La cime (montagne thébaine)

Vous vous souvenez: mes amis m'avaient demandé
de les accompagner
lors d'une balade dans la montagne thébaine ! !
Pour vous donnez une petite idée:
ils ont grimpé jusqu'à la maison blanche
que l'on voit dans la photo ci-dessous
en empruntant le chemin ! ! ! !

Je dis bien: "ils" ont grimpé
car j'ai déclaré forfait bien avant ! !  lol ! ! !



La déesse Mert-Seger (la cime) était la protectrice du village.

Elle résidait au sommet de la pyramide naturelle formée
par un pic de la montagne thébaine (450 m).

À son apogée, le village couvrait une superficie de 5600 m²
et comptait moins d'une centaine d'habitants.
Ceint par une muraille haute de cinq mètres environ,
percée d'une porte gardée nuit et jour,
le village est composé de maisons mitoyennes
donnant sur une rue principale.

Chaque maison comprend trois ou quatre pièces :
une entrée ; une pièce de vie au plafond surélevé
et percé de petites fenêtres laissant passer le jour,
équipées d'une sorte de capte-vent destiné
à apporter un peu de fraîcheur
à l'intérieur ; une ou deux pièces donnant sur une cour
équipée d'un four et servant de cuisine.


Ces cours étaient protégées du soleil par des canisses de roseau.

Enfin, les maisons étaient complétées par une cave,
destinée à maintenir au frais les denrées alimentaires.

Les tombes des artisans étaient hors de l'enceinte
et jouxtaient le village.
Un temple de construction ptolémaïque y fut édifié
par Ptolémée IV pour les déesses Hathor et Maât.

Source Wikipédia

Merci de vos lectures et commentaires,




3 commentaires:

  1. superbe article;
    les photos sont magnifiques;
    belle journée;

    RépondreSupprimer
  2. Merci mille fois ! Yves c'est pour cela que j'aime cette plateforme car on peut y mettre de grandes photos ! !

    RépondreSupprimer