Articles les plus consultés

dimanche 9 décembre 2018

Egypte : LES colosses d'Aménophis III et LE colosse de Memnon


Bonjour,

Article écrit en 2004

Lors de mon petit voyage à Louxor,
j’ai eu la chance d’assister à une conférence dispensée
par un égyptologue de renom : Mr Christian leblanc .
N’ayez crainte, je ne vais pas vous refaire un cours magistral
mais j’aimerais attirer votre attention
sur un point bien précis soulevé
par Mr Leblanc que sont les colosses de Memnon.

Ces deux sculptures de pierre se trouvent
sur la rive occidentale de Louxor
et sont les derniers vestiges du gigantesque
temple funéraire d'Aménophis III
qui n'existe plus de nos jours.


(Thèbes, face à Louxor, rive ouest.)
(vers 1390-1350 av J.C.)


Ils représentent le pharaon assis
sur le trône de ses ancêtres,
les mains posées sur les genoux ;
de chaque côté de ses jambes sont figurées
sa mère et son épouse.

Ces statues monolithiques sont taillés dans une brèche

 siliceuse de quartzite hautes de 18 mètres
(plus de 20 m avec les couronnes aujourd'hui disparues)
et d'un poids de plus de 1300 tonnes.

Ces colosses sont malheureusement fortement endommagés,
depuis l'Antiquité déjà. Strabon,
historien et géographe grec rapporte que,
lors du tremblement de terre qui eut lieu en l'an 27 av. J.-C.,
une grande partie du temple s'écroula et
le colosse droit se fissura de l'épaule au bassin.


Une légende raconte qu'à partir de ce moment, au lever du soleil,
la statue nord commença à émettre des sons, à « parler ».




Ce phénomène aujourd'hui bien compris,
était dû à la dilatation du quartzite 
sous l'effet des premiers rayons du soleil.

 C'est ainsi qu'à partir du Ier siècle avant notre ère,
les Grecs attribuèrent l'édifice à Memnon, fils de l'Aurore.

Selon la légende homérique,
Memnon, tué lors de la guerre de Troie,
retrouvait la vie à l'aube et se mettait à chanter.

Le colosse devint rapidement
un lieu de pèlerinage pour les Grecs,
mais aussi pour les Romains,
qui vinrent en nombre entendre l'oracle de Memnon,
y compris certains empereurs comme Hadrien
aux alentours de l'an 130.

Au IIIe siècle, l'empereur romain Septime Sévère,
qui voulait honorer la divinité
qui se manifestait ainsi chaque matin,
ordonna la restauration de la statue,
qui depuis a cessé de chanter.

En réalité seule la statue de droite
(celle de droite lorsque l'on regarde les colosses de face)
était dénommée Memnon à cause du bruit que la statue émettait
lorsque le vent s'engouffrait dans les fissures causées
par le tremblement de terre en 27 av. J.-C. (Source wikipédia)





Il nous faut donc parler des colosses d'Aménophis III

et du colosse de Memnon ( statue de droite située au nord)



Les colosses en 1880






Merci de vos lectures et à bientôt.




2 commentaires:

  1. Quelques petites corrections sont à apporter dans votre texte :
    Ces statues monolithiques sont taillés dans une brèche siliceuse de quartzite (et non en granit).
    C'est ainsi qu'à partir du Ier siècle avant notre ère (et non à l'époque chrétienne)
    La statue nord commença à émettre des sons.
    En réalité seule la statue de droite (celle de droite lorsqu'on regarde les colosses de face)
    Bien cordialement. Christian Leblanc.

    RépondreSupprimer