Articles les plus consultés

mercredi 1 décembre 2010

Egypte : El Gouna Red Sea





Article écrit en Avril 2006 


Bonjour,

A une vingtaine de kilomètres d’Hurghada en direction du Caire,
se trouve une petite station balnéaire appelée El Gouna.
Je pense que peu d’entre vous la connaisse et
compte tenu de sa particularité, je voulais vous la faire découvrir.

Il y a une quinzaine d’années un homme d’affaires égyptien,
Samir Sawiris rêvait de trouver un magnifique endroit en bord de mer rouge
afin d’y construire une villa avec un ponton pour y amarrer son bateau.
Il prospecta et trouva un emplacement encore complètement sauvage
où la couleur turquoise de la mer est sans pareille et
où les montagnes font également parties du paysage naturel.

Il en fit part à quelques-uns uns de ses amis qui lui s’associèrent
à son idée et le soutinrent dans son projet.
EL Gouna était née et commença ainsi par une douzaine de villas
et une petite Marina ; à l’heure actuelle,
El Gouna s’étend sur une dizaine de kilomètres
avec de nombreux hôtels et de villas dont la majorité est située en bord de mer.

Avant de vous faire une visitée guidée de cette station balnéaire,
je voudrais en quelques lignes vous expliquer le contexte particulier de cette ville :
je vous au dit plus haut qu’El Gouna était née du rêve d’un homme d’affaire égyptien
qui appartient à la famille fondatrice d’Orascom.
Ce groupe financier a été fondé en 1950 par Hosni Sawiris
et emploie plus de 20 000 personnes à travers toute l’égypte.
-Orascom projets et développements touristiques ( gestion d’El Gouna et de Taba)
-Orascom Hôtels Holding ( hôtels de tourisme dans diverses villes)
-Orascom Telecom ( grande participation dans les télécommunications)
-Orascom construction industries coté en bourse et qui concerne des usines de ciment
-Orascom technology systems (Marché du software et hardware)

Le décor “financier” étant planté,
vous allez tout de suite comprendre la suite.
Orascom a donc acheté tous les terrains de bords de mer
et a ensuite construit des villas et loué à de grandes chaînes de magnifiques emplacements
 pour y bâtir de merveilleux complexes hôteliers.
El Gouna comporte beaucoup de lagunes et de presqu’îles qui,
je dois bien l’avouer, sont d’une rare beauté.
En effet, les couleurs de la mer rouge, paradis de plongeurs,
varient du turquoise au bleu foncé.

Autre point essentiel, El Gouna tient à refléter
une certaine façon de vivre et à respecter des principes écologiques.

La charte de l’écotourisme est simple :
-Ne pas ramasser les coquillages
-Ne pas toucher les arbres de la mangrove
-Ne pas attraper des poissons ou des crabes
-Ne pas toucher aux coraux
-Ne pas nourrir les poissons
-Ne pas jeter des détritus dans la mer
-Les voitures et les mobylettes sont interdits sur la plage
Bref, respecter la nature tout simplement
mais El Gouna en fait une question de principe.


Visite de la ville :
Dès que vous quittez la route du Caire et tournez sur votre droite,
vous ne pouvez pas ignorer El Gouna.
Son entrée comporte des fontaines coulant sur des blocs de pierres
d’un effet très naïf et d’une beauté surprenante.




Vous passez alors un contrôle qui est propre au village
et qui dépend directement du service de sécurité d’El Gouna.


Après avoir passé la barrière,
vous accédez à la route qui dessert la station située à environ deux kilomètres ;
vous trouverez sur votre droite l’aéroport privé
qui permet l’atterrissage de petits avions et
ainsi certains habitants de la station ont la possibilité de venir
avec leur avion personnel ! !! ! !

Vous arrivez ensuite sur l’un des ponts qui enjambent les différentes lagunes
et qui pour des raisons encore de sécurité mais dans ce cas précis,
purement écologiques, est à traverser
au pas compte tenu des pavés qui le composent.

Et là, la magie de l’endroit opère :
les jardins regorgent de fleurs multicolores
et roses trémières ou lauriers roses sont en abondance  ! ! ! !

Chaque lagune comporte un projet immobilier
et les villas proposées disposent chacune de leurs plages privées.
Elles semblent toutes différentes
mais reposent sur la même idée de conception dans le style méditerranéen
permettant ainsi une diversité du paysage et une harmonie certaine.
Elles varient de 167 m3 à 534 m3 et
le prix de départ avoisine les 150 000 dollars.
On trouve aussi quelques appartements
qui se situent plus précisément dans la nouvelle Marina Abu Tig.
Il est à noter que déjà plus de 300 familles européennes
habitent ici soit de façon permanente soit en résidence secondaire.

On y trouve de nombreux belges, danois, allemands et quelques américains.

Il faut être honnête et préciser aussi
que cette station se situe à 22 KM de l’aéroport international d’Hurghada
facilitant ainsi les liaisons avec les capitales européennes.

Nous trouvons treize hôtels
( de cinq à trois étoiles)
dispersés dans les presqu’îles du littoral et
je ne vous citerais pour mémoire que :
El Gouna Mövenpick resort
Sheraton Miramar resort
Steigenberger Golf Resort
Ce dernier possède un parcours de golf USPGA à 18 trous
que fréquente beaucoup de touristes.
Il faut également préciser que de nombreuses compétitions
sont organisées amenant beaucoup de visiteurs.

Le centre ville (down town) reste le cœur de la citée.
On y trouve une école internationale
( où vont d’ailleurs mes deux petites filles)
et également un hôpital qui semble des plus moderne.

Outre les différents services proposés,
on y trouve aussi la plus importante chambre de décompression du Moyen-Orient
pouvant accueillir 9 patients à la fois.
Cet hôpital est spécialisé dans la chirurgie plastique
que de nombreuses touristes effectuent pendant leur séjour en mer rouge.
Beaucoup de boutiques de luxe sont offertes aux clients
et les banques internationales y ont ouvert des agences.
Un centre équestre, et une piste de karting sont également présents.

Chose agréable, El Gouna compte tenu de son étendue
a mis à la disposition des visiteurs des navettes
que vous pouvez utiliser à volonté après avoir pris un ticket journalier à 5 LE ( 0,80€),
 pour la semaine, il vous en coûtera 10 LE ( 1,60€)
et l’abonnement mensuel est à 20 LE.
Ces tickets vous donnent droit à l’utilisation des navettes de 7 H à 23 H
et également aux navettes par bateaux
qui relient les divers hôtels de la cote.
Ces navettes sont des minibus qui effectuent des lignes régulières
entre le golf, le Mövenpick, down town ou la Marina.
Il existe également un « taf taf » (bus ouvert ) reliant ces destinations.

Voila, vous savez tout ou presque sur El Gouna
mais je vois que j’ai oublié de vous parler d’un endroit
que j’affectionne tout particulièrement : la Marina Abu Tig.
Il s’agit de la partie nord de la station
qui s’étend inexorablement en raison de son succès.
Cet endroit est tout nouveau et
représente à lui seul un petit village à l’intérieur d’El Gouna.
On y trouve des banques, des commerces et
de nombreux restaurants comme la Scala, Thomas ou le Deauville
( où j’ai travaillé un mois ! ! )
seul restaurant dans la plus pure tradition française ! ! ! !

Cette Marina est remplie de yachts de plaisance et voiliers du monde entier.



Durant mon séjour, j’ai pu ainsi voir le voilier expérimental de l’équipe Cousteau
(voilier avec des turbines dirigée par système électronique à la place des voiles ! ! !)
Cette marina est fameuse parmi les skippers qui se la recommandent
pour leurs escales en raison de la sécurité qui y règne
et du confort mis à la disposition des arrivants ;
en effet chaque place est prévue avec un équipement électrique
et un service de ramassage d’ordures est également mis en oeuvre ! ! ! !

El Gouna continue de s’étendre en raison de son emplacement exceptionnel
et aussi de sa situation conférant à ses résidents un ensoleillement maximum.

Il faut avouer également que de nombreuses activités sont offertes comme :
plongée, golf, sports nautiques, excursions chez les bédouins
ou journée entière à Luxor ou Assouan,
shopping, activités pour les enfants, tables de qualité et night clubs.
De nombreux services sont également mis à disposition
comme des centres Internet, des business centers,
des salles de conférences avec des traducteurs etc.

Maintenant, je pense que vous voulez mon avis personnel
sur cette superbe station balnéaire.
Je dois avouer que c’est le rêve : tout est propre et facilité ;
on exauce vos moindres désirs mais cet endroit ne reflète pas l’Egypte
que je connais et que j’aime.
Mon Egypte n’est pas aseptisée mais bien vivante.
Je suis désolée mais El Gouna , malgré tout son aspect européen
ne me convient pas pour y vivre tout au long de l’année.
Je reconnais que cet endroit de rêve convient aux touristes
qui veulent jouir pleinement de leur séjour mais l’Egypte
avec tous ses défauts ( et Dieu seul sait combien il y en a ! ! )
reste un pays magique et agréable dans la mesure où l’on vit pleinement
avec la population et l’on accepte entièrement le dépaysement qu’elle procure.

Néanmoins, si d’aventure vous venez passer quelques jours à Hurghada,
ne manquez surtout pas de visiter cette station balnéaire
qui sort complètement du cadre habituel de l’Egypte
que vous serez en train de découvrir.

Merci de vos passages et lectures,







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire